Une technique qui interrompt soulignent nerveuse hypertension résistante aux médicaments réduite


Une technique qui interrompt nerf souligner entre les reins et le cerveau réduit la pression sanguine à des niveaux normaux dans 39 pour cent des patients souffrant d'hypertension résistante aux médicaments, selon une petite étude nouvelle menée par des chercheurs français

Dans 24 centres internationaux, 106 patients souffrant d'hypertension (haute pression sanguine) médicaments oraux reçus incontrôlés ou le traitement de dénervation rénale, une méthode qui utilise une sonde dans un cathéter qui émet de l'énergie à haute fréquence à proximité de l'artère rénale pour effacer nerfs voisins a été le premier de son procès de l'homme randomisée genre avec des experts américains ont salué les conclusions que passionnant et «visionnaire»

Selon les auteurs, six mois, les patients qui ont reçu la procédure de blocage nerveux ont connu une réduction moyenne de la pression artérielle systolique de 32 mm Hg et 12 mm Hg diastolique

La moitié des patients dont les nerfs ont été bloqués montré un bénéfice mesurable, tandis que 39 pour cent ont atteint des niveaux de pression artérielle recommandées, comme le note l'étude le Dr Marc Sapoval auteur, professeur de radiologie clinique et président du département de cardiologie cardiovasculaire hôpital européen Georges Pompidou à Paris

Les chercheurs ont indiqué que la procédure semble aussi sûr et a une faible incidence de complications locales

Avant l'étude, les participants ont eu l'hypertension essentielle résistant, ce qui signifie que le médecin n'a pas pu déterminer ce qui a causé votre hypertension (pression systolique de 160 mm Hg ou plus, ou 150 mm Hg chez les patients avec diabète de type 2) et trois ou plusieurs médicaments avaient réussi à contrôler

Bien qu'ils ont été encouragés par les résultats, Sapoval noter que la recherche a été financée par les fabricants de cathéters et de générateurs utilisés dans l'étude, et l'étude était petit en garde contre faire des essais indépendants plus en plus importants, en plus de la surveillance patient selon des documents d'information accompagnant l'étude, la Food and Drug administration (FDA) des Etats-Unis prévoit une procédure de test avec plus de 100 équipes de radiologie interventionnelle aux États-Unis

Sapoval a également souligné que la recherche est encore au stade expérimental et que la procédure ne doit être effectuée par des radiologues interventionnels chez des patients soigneusement évalués dans les milieux universitaires et les milieux de recherche contrôlée

La recherche devait être présenté lundi à la réunion annuelle 36e de la Society of Interventional Radiology à Chicago

"Si les résultats sont confirmés, ce sera une procédure commune", a déclaré Sapoval "Si d'autres essais montrent que les patients souffrant d'hypertension moins graves peuvent également bénéficier, le nombre de patients sera énorme"

La raison dénervation rénale fonctionne est pas clair, dit Sapoval, bien qu'il semble réduire l'hyperactivité du système nerveux sympathique, ce qui peut déclencher l'hypertension artérielle

Environ 25 pour cent des adultes américains sont hypertendus et la plupart ne connaissent pas la cause, selon le Dr Kirk Garratt, directeur clinique de la recherche cardiovasculaire interventionnelle à l'hôpital Lenox Hill à New York

"Si la technique fonctionne, je pense que ce sera d'abord utilisé chez les patients avec des problèmes très, très difficiles de la pression artérielle," Garratt a déclaré: «Les problèmes de pression artérielle sont très fréquents et le coût cumulé, mesuré que dans le coût des médicaments, elle est substantielle Et de toute façon mauvais contrôle augmente le coût des soins de santé en général "

dénervation rénale, qui a été décrit comme peu invasive, pourrait être une procédure ambulatoire si elle devient commune, qui pourrait se produire d'ici quelques années, a déclaré Garratt

"Il est une technique très nouvelle et avancée, bien que l'aspect technique serait familier et facilement adopter," at-il dit

Dr Barry Cohen, directeur médical du laboratoire de cathéter Gagnon Institut de cardiologie de Morristown Memorial Hospital dans le New Jersey, a déclaré que la réduction de la pression artérielle des participants à l'étude était "vraiment incroyable" et espère que le traitement peut réduire le risque problèmes cardio-vasculaires et rénaux causés par l'hypertension artérielle

Lors de la déclaration sur cette recherche prometteuse comme ça ", nous pensons que cela tous servir, mais nous savons que nous devons toujours être prudent et vous pourriez avoir quelques défauts, je pense, ce qui est extrêmement visionnaire et révolutionnaire», a déclaré Cohen

Parce que l'étude sera présentée lors d'une réunion médicale, il devrait être considérée préliminaire jusqu'à ce qu'il soit publié dans une revue à comité de lecture

HealthDay, traduit par HispaniCare

46

Commentaires - 0

Sans commentaires

Ajouter un commentaire

smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile smile smile smile smile
smile smile smile smile
Caractères restants: 3000
captcha

Ajouter Article

title
text
Caractères restants: 5000